Rendez-vous le 23 septembre à Sainte-Marie

Les éleveurs bénévoles et “Maya”, une doublonne du Gaec de la Croix de fer, qui vient par ailleurs  d’être élue première dauphine du comice de la Cité des vents. Les éleveurs bénévoles et “Maya”, une doublonne du Gaec de la Croix de fer, qui vient par ailleurs d’être élue première dauphine du comice de la Cité des vents. L'union du Cantal

Le concours se tiendra le dimanche 23 septembre à La Fage, commune de Sainte-Marie.

Pour la première fois, Sainte-Marie accueille le Départemental aubrac et ses 450 animaux inscrits. Cinquante-cinq éleveurs cantaliens adhérents au syndicat et leurs animaux inscrits au herd-book seront en lice pour ce concours qui compte pas moins de 23 prix d’ensemble et trois prix de famille décernés par une vingtaine de juges aveyronnais et hors berceau. Ce Départemental verra aussi le sacre d’une Miss aubrac, un titre obtenu l’an dernier par “Dragonne”, vache adulte du Gaec de Ladignac.
Pour l’heure, les bénévoles s’affairent sur le terrain prêté par Roger Fontille, habitant du village. Un pré dont au moins un hectare et demi sera consacré au foirail. Le jour J, ce sont entre 2 000 et 3 000 visiteurs qui sont attendus sur la commune, ce dont la première adjointe au maire, Lise Chastang, se félicite, soulignant “l’intérêt de mettre en valeur cette race prédominante sur la commune qui compte une dizaine d’élevages sur les 15,  allaitants ou laitiers”.

Des aubracs de Sainte-Marie au concours

Elle aussi participe à la fête au sein de son EARL de la Croix de fer, qui présentera un prix d’ensemble. Une deuxième exploitation de Sainte-Marie, le Gaec de la Truyère, engagé dans les croisements aubrac-charolais, sera de la partie : “Ce croisement, c’est la branche qu’il nous faut développer”, affirme Jean-Marie Vidalenc. Le président du syndicat aubrac cantalien considère que “l’idée progresse” dans les rangs des éleveurs et relève “un croisement qui permet de mieux valoriser les vaches moyennes. La filière Fleur d’Aubrac est d’ailleurs très recherchée”.   
“Le bénévolat des éleveurs est à souligner”, complète Lise Chastang, pour qui “ils ont mis un coup de collier phénoménal”pour préparer le terrain. Le jour du concours, qui bénéficie de l’appui de la Chambre d’agriculture, tous seront sur le pont pour que la réussite soit au rendez-vous de “cette manifestation qui, souligne le président, compte beaucoup de jeunes éleveurs et assure la promotion de la race aubrac”. Parmi ces nouveaux éleveurs, Arnaud Delpart, de Chaudes-Aigues(1), présentera un taureau. Installé en Gaec depuis 2017, il est “depuis toujours passionné par cette race”, dont il possède 85 vaches et pratique à 50 % le croisement aubrac-charolais. Et, pour lui, “l’important, c’est avant tout de participer”.  
Des éleveurs d’aubracs qui, pour certains, se prépareront ensuite pour le National à Laissac (Aveyron) les 28, 29 et 30 septembre, avant Cournon en octobre. En 2019, un nouveau départemental est prévu, cette fois, à Saint-Urcize.

C. Fournier
(1) De même que Pierre-Antoine Deflisque (Auzers) et Florain Rodier (Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues).

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Partiellement nuageux

-3°C

Aurillac

Partiellement nuageux
Humidité: 91%
Vent: SO à 4.83 km/h
Dimanche
Pluie
3°C / 6°C
Lundi
Averses
0°C / 5°C
Mardi
Globalement nuageux
-1°C / 7°C
Mercredi
Averses
2°C / 6°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.