Tous les curseurs au vert pour le labo qui fait parler l’or blanc des producteurs

Si la diversification a permis au Lial de se développer, Chantal Cor a rappelé que les analyses laitières au service des producteurs  restaient l’ADN du laboratoire. Si la diversification a permis au Lial de se développer, Chantal Cor a rappelé que les analyses laitières au service des producteurs restaient l’ADN du laboratoire. L'union du Cantal

Nouvel exercice à marquer d’une pierre blanche pour le laboratoire interprofessionnel avec un chiffre d’affaires record et bientôt de nouveaux locaux.

C’est un outil interprofessionnel mais aussi une entreprise sans cesse plus performante que beaucoup nous envient, y compris dans les bastions laitiers bretons et du Grand-Ouest. “Une pépite” selon l’expression de la sénatrice Josiane Costes, qui a salué vendredi 22 juin la trajectoire du Lial Massif central à l’occasion de l’assemblée générale du laboratoire interprofessionnel d’analyses laitières. Une trajectoire dont certains, il y a plusieurs décennies, au moment du choix de s’engager dans la diversification, prédisaient l’échec rapide. Stratégie qui s’est avérée au contraire payante, conférant au labo cantalien une assise solide pour envisager sereinement de nouvelles étapes de son développement à l’heure où nombre de ses homologues s’interrogent sur leur devenir et leur restructuration. 

Diversification, réactivité, recherche et innovation

Les chiffres et ratios d’activité présentés par le directeur Jean-Vincent Gauzentes en témoignent : en 45 ans, l’effectif a été septuplé passant de 15 à 102 salariés, avec une équipe d’encadrement structurée ; le chiffre d’affaires a été multiplié par 75, atteignant en 2017 la valeur historique de 6,85 M€ (+ 6,8 %/2016) pour un résultat de 216 600 €, quand, sur ces quatre décennies, le nombre de producteurs de lait dont le Lial traite les échantillons a été divisé par cinq (4 859 en 2017). 
La recette ? Le Lial, dont les valeurs piliers sont l’indépendance, le sens du service et la recherche d’excellence, ne la cache pas : une diversification de ses activités au service des producteurs avec des analyses de microbiologie alimentaire (282 600 réalisées l’an dernier, soit + 20 % en un an), de chimie alimentaire et prophylaxie (matière grasse, protéique, MAT, test de gestation) en hausse de 15 % en 2017, des analyses de fourrages aussi (plus de 27 000 avec un chiffre d’affaires jamais atteint de 372 000 €)... Chaque année, ce sont ainsi des millions d’analyses qui passent entre les mains des techniciens du laboratoire. 
La recette, elle tient aussi dans une exigence de qualité et de réactivité, tout autant que dans une volonté et une capacité d’adaptation, d’anticipation et d’innovation permanentes. En atteste, entre autres, le partenariat noué avec Interlab dont le prototype de ScanStation, un outil qui révolutionne le comptage de cellules, a été testé par le Lial, qui sert d’atelier pilote à cette autre “pépite” cantalienne. Le laboratoire interprofessionnel souhaite d’ailleurs intensifier sa propre activité de recherche-développement : il planche ainsi déjà sur les méthodes d’analyses microbiologiques pour les recherches de Stec (souches d’Escherichia coli productrices de shigatoxines) mais aussi sur la caractérisation plus rapide de la flore au lait cru à travers l’étude Fish flow et le recours à un cytomètre. “Nous pensons que demain, la caractérisation de la flore au lait cru peut être un outil de différenciation”, a fait valoir le directeur devant les représentants des filières laitières du Massif central où l’on sait l’importance des AOP. 

Extension fonctionnelle en août

L’année écoulée a aussi été marquée, dans le secteur du paiement à la qualité du lait de vache, par le passage à une analyse hebdomadaire. Une évolution qui a nécessité un trimestre d’adaptation mais qui est désormais bien maîtrisée. 
2017 a aussi vu le lancement d’un autre chantier majeur : celui d’une extension de 1 200 m2 du Lial dont plus de la moitié sera dédiée à la microbiologie alimentaire, activité à laquelle sera ainsi apporté un vrai bol d’air. Un nouveau bâtiment qui devrait être opérationnel dès ce mois d’août même s’il restera encore des finitions. “Le Lial reste mobilisé sur toutes les opportunités : faire parler davantage nos échantillons de lait, aider la santé animale...” : une liste non exhaustive a précisé la présidente du Lial Chantal Cor, avant de défendre le modèle vertical adopté par le Lial (lire ci-dessous).
Patricia Olivieri

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Clair

16°C

Aurillac

Clair
Humidité: 74%
Vent: N-NO à 11.27 km/h
Lundi
Partiellement ensoleillé
8°C / 26°C
Mardi
Ensoleillé
13°C / 26°C
Mercredi
Ensoleillé
12°C / 27°C
Jeudi
Partiellement ensoleillé
13°C / 28°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.