Les retraités demandent à être mieux traités

La manifestation a été générale pour défendre le pouvoir d’achat des retraités agricoles. La manifestation a été générale pour défendre le pouvoir d’achat des retraités agricoles. L'union du Cantal

Retraites agricoles, pouvoir d’achat, dépendance : la section cantalienne reste mobilisée sur ces orientations.

Promesses d’avant élections, attentes aujourd’-hui : “Nous n’accepterons pas une baisse de notre pouvoir d’achat déjà bien bas”, a prévenu, lors de l’assemblée générale de la SDAE(1) vendredi à Roffiac, le président Michel Plantecoste. “Alors que le député Chassaigne (Puy-de-Dôme) est l’auteur d’une proposition de loi qui fixerait les retraites agricoles à hauteur de 85 % du Smic dès 2018”, a-t-il rappelé, depuis, les anciens exploitants agricoles n’en ont plus entendu parler. Des retraites qui, pour le président, “souffrent aussi d’une tradition qui voulait que les épouses et les enfants soient qualifiés de “sans profession” ou “d’aide familial”. Ces derniers doivent être “mieux considérés” et les retraites profiter de la solidarité nationale : “Toute personne ayant exercé une activité contribuant à l’économie nationale devrait percevoir une prestation au-delà du seuil de pauvreté…”
Les prix, c’est la clé  
Les agriculteurs“ont assuré l’alimentation des populations, entretenu le paysage et le patrimoine rural, maintenu une économie dans les zones défavorisées et, en conséquence, revendiquent davantage de justice”. Une motion a, dans ce sens, été adoptée (lire par ailleurs). Parmi les différentes interventions, celle du président des JA attaché à l’installation des jeunes, mais aussi de Joël Piganiol, président de la FDSEA, reflètent particulièrement le lien intergénérationnel qui existe entre actifs et retraités agricoles car les
difficultés que rencontrent les “anciens”, notamment au niveau du pouvoir d’achat et des retraites, ne peuvent laisser indifférent des successeurs qui risquent bien d’être confrontés aux mêmes problèmes. D’où “l’importance de consolider notre réseau syndical”, mais aussi de “progresser en termes de revenus et, pour cela, de faire du prix avec des entreprises qui jouent le jeu, qui soient partenaires. Autrement, le risque est de voir disparaître les producteurs laitiers”. Le président de la FDSEA compte aussi beaucoup sur un autre président : celui de la République pour que “les promesses faites soient tenues. La politique qui a maintenu les prix à la baisse font que notre profession est en souffrance, alors même que le consommateur n’en profite pas non plus, conséquence des pratiques de la GMS”.
“La baisse du pouvoir d’achat reste notre gros problème”, a confirmé Jean-Claude Chalencon. Le représentant de la Section nationale des anciens exploitants (SNAE) s’inscrivant dans la droite ligne des revendications énoncées dans la motion votée en fin de séance et qui, avec son franc parler, a prévenu : “Si l’on ne gagne pas avec les actifs en qui je compte pour défendre le dossier des anciens, je suis prêt à rendre ma carte d’électeur car il n’y aura plus moyen de croire en personne dans ce pays…”
C. Fournier
(1) Fédération qui compte 1 200 adhérents dans le Cantal.

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Globalement nuageux

1°C

Aurillac

Globalement nuageux
Humidité: 86%
Vent: N-NO à 22.53 km/h
Dimanche
Averses de neige
-1°C / 2°C
Lundi
SP_WEATHER_RAIN_AND_SNOW
0°C / 4°C
Mardi
Partiellement nuageux
-2°C / 3°C
Mercredi
Partiellement nuageux
-4°C / 2°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.