CIF : L’AOP cantal va évoluer

Michel Lacoste, Bruno Clouet, Gilles Girard, vice-présidents du Cif, et Laurent Lours, président de la section salers. Michel Lacoste, Bruno Clouet, Gilles Girard, vice-présidents du Cif, et Laurent Lours, président de la section salers. L'union du Cantal

Une cinquantaine de participants ont assisté à l’assemblée générale du Centre interprofessionnel des fromages à Saint-Flour.

Yves Laubert, directeur du Cif, a donné le rapport d’activités 2016 de l’ODG (Organisme de défense et de gestion) des deux AOP salers (80 producteurs) et cantal (1 300 producteurs et 25 entreprises).
2016, a-t-il, indiqué, a été “marquée par une légère baisse de production salers (1 162 tonnes en 2016). Légère baisse aussi de la production de cantal (13 832 tonnes), soit 5 % de moins qu’en 2015. Aux mêmes causes les mêmes effets : “La sécheresse qui a sévi.” 2016 qui, pour Michel Lacoste, président du Cif, a été “une année de transition”, d’une part, du fait de nouveaux statuts qui ouvrent entre autres l’assemblée générale à tous les opérateurs de la filière avec “une volonté de transparence”. D’autre part, par la décision d’objectifs prioritaires directement liés à la filière AOP cantal.

Faire évoluer le cahier des charges cantal
2016 restera aussi pour le président “une année de stabilisation du prix de nos fromages dont la valeur reste encore inférieure à plusieurs fromages de la filière AOP française, mais globalement, en termes de prix du lait, l’effet AOP est bien là”. D’où l’idée d’aller plus loin et de “faire évoluer” le cahier des charges AOP cantal. “Évolution, non pas révolution”, a-t-il précisé. Objectif : “Aller à la fois vers l’amélioration de la qualité et satisfaire les attentes du consommateur.” À ce propos, le Cif est engagé dans une réflexion de meilleure segmentation de la gamme, sachant que le décret AOP cantal de 2007, a permis de “structurer la filière avec un Cif qui s’impose à la fois comme lieu d’échanges et de pilotage collectif”. Évolution avec, à la clé, “revalorisation de nos métiers et perspectives pour les jeunes”.
Autre orientation forte : “Le Cif a décidé du retrait au 1er janvier de l’AOP des fromages de qualité “C” et la même réflexion est en cours pour le lait, avec, à terme, l’objectif que “l’ensemble du lait de la filière puisse répondre au critère fromageable en lait cru”.
En outre, la communication, qui “s’est ralentie”, doit, pour le président, “être à la hauteur de nos AOP et l’investissement, revenir aux montants historiques, soit moins d’1 % du chiffre d’affaires de la filière cantal”.
Cette même communication avait impacté les budgets 2015 et 2016, en déficit. Une situation que Michel Lacoste a relativisée : “Ceci découlait d’une campagne non accompagnée de cotisations, ce qui ne sera plus le cas : dès 2017, nous appelons une cotisation qui couvrira non seulement 2017 mais aussi 2016.”
Enfin, en termes économiques pour la filière, il s’est prononcé “en faveur de la mise en place d’une régulation de l’offre. Les AOP peuvent le faire et il serait sans doute dommage de ne pas réguler les volumes de fromage à mettre sur le marché”…

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'union du Cantal. Droits de reproduction et de diffusion réservés.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Globalement nuageux

1°C

Aurillac

Globalement nuageux
Humidité: 86%
Vent: N-NO à 22.53 km/h
Dimanche
Averses de neige
-1°C / 2°C
Lundi
SP_WEATHER_RAIN_AND_SNOW
0°C / 4°C
Mardi
Partiellement nuageux
-2°C / 3°C
Mercredi
Partiellement nuageux
-4°C / 2°C

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.