Lutte contre les campagnols terrestres : l'Etat s'engage dans un plan d'action pluriannuel de lutte

Lutte contre les campagnols terrestres : l'Etat s'engage dans un plan d'action pluriannuel de lutte

A la demande de Michel DELPUECH, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, Danièle Polvé-Montmasson, préfète du Puy-de-Dôme chargée de la coordination du Massif Central a réuni le groupe de suivi « lutte contre le campagnol terrestre » dans une configuration « financement ».

Ce groupe avait été créé fin 2015 par le Préfet de le Région Auvergne, Michel Fuzeau. Cette réunion a permis d’arrêter un plan d’actions pluriannuel de lutte et d’arrêter l’ensemble des axes et des financements à déployer.

Le Préfet de Région Auvergne-Rhône-Alpes confirme sa volonté de soutenir au nom de l’Etat l’ensemble des axes majeurs du plan de lutte : 

  • la garantie immédiate de cofinancement à hauteur de 270 000 € consacrés aux programmes de recherche fondamentale. Sous réserve d’un appel à projets FEDER Auvergne que le Conseil Régional s’est engagé à ouvrir d’ici fin juin, cela permettra le lancement de quatre projets présentés par l’INRA dont les thématiques ont été validées par les responsables agricoles : développement de nouvelles molécules campagnolicides écocompatibles, imunocontraception des individus, piégeage par phéromones et acquisition de connaissances fines sur les dynamiques de populations. Cette dotation viendra s’ajouter aux moyens d’ores et déjà actés soit 50 000 € pour l’acquisition de compétences, connaissances et matériels dans l’approche spatiale de surveillance du ravageur. 
  • le lancement immédiat de la phase d’expérimentations : dès la mi-juin, la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes expérimentera un protocole de lutte à base de glace carbonique au centre INRA de Marcenat. 
  • l’État apportera également son soutien aux territoires pilotes portés par la FDGDON du Puy de Dôme et la chambre départementale d’agriculture du Cantal, via le recrutement en cours d’un ingénieur au service de la DDT du Puy-de-Dôme et de la DDT du Cantal. Au delà, l’État pourra apporter 170 000 € aux territoires pilotes dans la démarche portée par le syndicat préfigurateur du PNR Aubrac et dont le bouclage du plan de financement dépendra du conseil régional. L’objectif est de tester sur des sites cibles des techniques de lutte coordonnées.
  • le financement à 100 % des moyens humains d’animation dont le SIDAM (réseau des chambres d’agriculture) assure un recrutement en urgence (soit 26 000 €) et le financement à 80 % pour les 3 années suivantes (soit 120 000 €) ; le conseil régional devrait assurer le complément.
  • 40 000 € de crédits Etat ont déjà été engagés pour l’emploi d’une apprentie ingénieure basée à la chambre d’agriculture du Cantal. 

Au total en 2016, l’État au niveau régional engagera plus de 600 000 € dans le cadre de la lutte contre les campagnols terrestres. Avec l’effet levier potentiel des fonds européens dont les conseils régionaux sont autorités de gestion et l’appui éventuel des collectivités du Massif Central, ce sont près de 1 500 000 € de soutiens publics qui pourraient être mobilisés dès cette année.

A cela vient s’ajouter la décision prise le 25 mai dernier avec le soutien du ministère de l’agriculture par le fonds national agricole de mutualisation du risque sanitaire et environnemental (FMSE) d’indemniser sous certaines conditions les éleveurs les plus touchés par les ravages. Ce fonds, abondé par les professionnels et cofinancé à hauteur de 65 % par l’Etat et l’Europe, a ainsi dégagé au niveau national une enveloppe de 10 millions € .

Les organismes à vocation sanitaire compétents, notamment la FREDON Auvergne, apporteront leur concours à la mise en oeuvre de ces actions et à leur montée en puissance dans les territoires en facilitant le transfert des méthodes à l’ensemble des exploitations concernées. 

La coordination technique de l’ensemble de ces actions sera assurée par les professionnels à travers le recrutement d’une personne au sein du SIDAM, en lien avec le réseau FREDON.

A l’échelle départementale, les comités départementaux d’évaluation de la maitrise des populations de campagnols créés par arrêté préfectoral auront à connaître, sous la présidence des préfets de département, de l’ensemble des actions conduites sur leur territoire. Ces comités départementaux sont pleinement associés à la structuration de la lutte contre le campagnol terrestre et au déploiement des outils et actions nécessaires, avec dès aujourd’hui l’appui du FMSE pour soutenir les plans de lutte déployés.

C’est ainsi un plan d’action en quatre niveaux qui est suivi par les services de la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes :

  1. appui à très court terme aux exploitations les plus touchées
  2. organisation de la lutte sur le terrain dans le cadre des arrêtés de lutte obligatoire
  3. mise en place à court terme d’expérimentations sur des zones coordonnées
  4. programmes de recherche fondamentale à moyen et plus long terme

Michel DELPUECH, préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône souligne la mobilisation importante des services de l’Etat, , pour développer une approche globale et collective de la lutte contre ce ravageur. Le groupe de suivi Massif Central, présidée par la préfète du Puy-de-Dôme se réunira en septembre dans sa formation plénière « comité de pilotage de gestion et de prévention ».

Évaluer cet élément
(0 Votes)

CERFRANCE Cantal

Logo PleinChamp

logo MétéoFrance

Météo

Globalement nuageux

19°C

Aurillac

Globalement nuageux
Humidité: 92%
Vent: SO à 11.27 km/h
Samedi
Partiellement nuageux
15°C / 23°C
Dimanche
Partiellement nuageux
12°C / 23°C
Lundi
Pluies dispersés
13°C / 23°C
Mardi
Pluie
15°C / 21°C

Agenda

Aller au haut

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale ainsi que la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.